Récits estoniens

Mon aventure estonienne n’a duré que 7 heures. Même si c’est en tout cas trois fois plus que ma brève halte liechtensteinoise, ça reste une visite symbolique. Je suis arrivé d’Helsinki en ferry. La traversée de la Baltique d’Helsinki la Finlandaise à Tallinn l’Estonienne est courte, 150 minutes à peine. Du coup, ça vaut le coup de s’y rendre, ne fut-ce que pour une excursion d’un jour. D’autant plus que l’aller-retour coûte moins de 10 euros! La compagnie de navigation rentabilise en effet largement le trajet grâce aux bars à bord et au magasin duty-free. Tout étant hors-taxe, les Finlandais s’y précipitent et reviennent sur leurs terres avec des caisses pleines de bières et pas forcément sobres!

Vieille ville de Tallinn depuis la colline Toompea

Vu le temps limité à ma disposition, je me suis contenté d’une visite de la vieille ville de Tallinn, qui figure au patrimoine mondial de l’UNESCO, non sans raisons. Tallinn, c’est 400 000 habitants, soit un tiers de la population du pays. Une fine couche de neige était présente en ce jour de février 2016. La température n’était guère supérieure à 0°C. Le caractère médiéval de la vieille ville est remarquable, ce qui donne à la moderne église orthodoxe l’impression de ne pas être à sa place. Difficile de ne pas apprécier la superbe vue depuis le sommet de la colline Toompea. Difficile de résister à un verre de vin chaud local en appréciant la superbe vue depuis le sommet de la colline Toompea. Quoi d’autre? Tallinn est une cité portuaire sur la Baltique, avec toutes les activités commerciales qui en découlent. La monnaie, c’est l’euro. Et l’Estonie est la patrie de naissance de Skype! Les Estoniens parlent estonien, un cousin du finnois, tout aussi facile à maîtriser avec ses 14 cas et ses voyelles spécifiques. Exemple: hauaööõudus, un mot intraduisible qui entremêle joyeusement “tombe”, “horreur” et “nuit”, un mot qui sonne et résonne halloweenien, non? Comme on peut le lire à la sortie d’un musée dont j’ai oublié le nom, l’Estonie fêtera les 500 ans de son indépendance en 2418. A noter enfin que la vodka locale et de nombreuses liqueurs y sont très populaires.

Tallinn (vieille ville)

Comme souvent, cette escale ressemblait fort à une petite et insuffisante introduction au pays, qui demande approfondissement, par exemple via l’exploration de ses deux plus grandes îles: Hiiumaa et Saaremaa.

N’hésitez pas à partager vos souvenirs estoniens sous forme de commentaire…

Advertisements

Tales from Estonia

My Estonian adventure lasted just 7 hours. Even if it was still three times longer than my Liechtensteinese one, that was still kind of a symbolic visit. I came from Helsinki via a short 150-minutes ferry ride. Worth the day trip! Many Finns do it to enjoy tax-free shopping and tax-free drinking. They drink on board both ways and they shop tax-free alcohol on their way back to Helsinki. The boat is like a floating restaurant with a huge tax-free shop!

Old Town of Tallinn from Toompea hill

Considering the limited time, I focused my Estonian day on the UNESCO-listed Old Town of Tallinn. 400,000 people live in Tallinn. That is roughly one third of the country population. There was a thin layer of snow on that February 2016 day. The temperature was not much higher than 0°C. The medieval character of the old town is remarkable, making the newish orthodox church look awkward. The view from the top of Toompea hill is hard to beat. The stand selling hot wine on top of that hill hard to resist. What else? Tallinn is a harbour city on the Baltic Sea, thus a trade hotspot. The currency is the euro. And Estonia is the birthplace of Skype! Estonians do speak Estonian, which is a close cousin of Finnish, as easy to master, with its 14 cases and numerous specific vowels. Example: hauaööõudus, a hardly translatable word intertwining ‘grave’, ‘horror’ and ‘night’ that sounds rather halloweenish, doesn’t it? As can be read on the floor just outside a museum I forgot the name of, Estonia will celebrate its 500th anniversary in 2418. Local delicacies include local vodka and liquors.

Tallinn (Old Town)

As often, this trip was looking like an introduction to the country, calling for more, for example an exploration of the two big islands: Hiiumaa and Saaremaa.

Do not hesitate to share your Estonian memories below, as a comment…