Récits kenyans, etc.

Ai-je été au Kenya? Oui, car j’ai bel et bien un visa kényan sur mon passeport, validé par les tampons adéquats. C’était en décembre 2007. J’ai dormi à Nairobi. J’y ai bu une bière en compagnie de mes amis Pascal, Darell et Pierre-Alain. Nous étions en route pour la Tanzanie depuis la Suisse, via Doha (Qatar). Nous avons ensuite pris le bus depuis Nairobi à travers la province de la vallée du Rift jusqu’au sud du pays, à la frontière tanzanienne. Mais ai-je vraiment visité le Kenya? Pas vraiment. J’ai été au Kenya. En route pour… Beaucoup d’endroits se trouvent être “en route pour…” – on y est allé mais sans vraiment avoir le sentiment d’avoir visité l’endroit, qui n’était pas le but mais une escale en direction du but. Ce genre d’endroit fait partie de l’expérience d’un voyageur. C’est souvent une part non négligeable de l’expérience, les déplacements vers la destination pouvant s’avérer longs.

Le chemin du retour fut plus court, début janvier 2008, eu égard au résultat violemment contesté des élections présidentielles kényanes qui ont eu lieu pendant nos vacances tanzaniennes. Pas question de retraverser le pays en bus. Nous avons ainsi volé directement de Zanzibar à Nairobi, et de là, vers la Suisse via Doha, sans quitter l’aéroport de Nairobi, zone sécurisée dans une ville en ébullition. Nous ne sommes pas sortis de l’aéroport à Doha non plus. Je ne considère par conséquent pas être allé au Qatar, même si mes pieds étaient techniquement sur le sol qatari. Mais je n’ai pas passé la douane. Je n’étais donc pas formellement au Qatar. Tout comme je n’étais pas formellement en Pologne non plus, plus tard en 2008, sur le chemin du retour de la Russie vers la Suisse. Juste à l’aéroport de Varsovie, le temps de changer d’avion.

Quid de la Malaisie? J’y suis formellement entré, avec un visa dûment tamponné, en route pour l’Australie depuis Zurich, Suisse, en décembre 2000. Mais tout ce dont je me souviens, c’est un court trajet en bus de l’aéroport vers un hôtel de jour, un buffet malaisien copieux, et une très longue sieste! La Malaisie a sans nul doute beaucoup plus à offrir!

N’hésitez pas à partager vos souvenirs d’escales sous forme de commentaire…

Advertisements