Un mois à… REYKJAVÍK

2004-2014: 10 ans, 10 villes, 10 écoles de langues!

Petit hommage à chacune des dix villes, de A à Z.

Dernière ville: Reykjavík.

Un hommage à Reykjavík en particulier et à l’Islande en général.

A

A comme… Aurora borealis.

Expression latine signifiant en français “aurore boréale“.

Un phénomène visible à Reykjavík. Voir aussi lettre “N”.

IMG_1243 (800x533)

B

B comme… Bónus. C’est un peu la Migros des Islandais, Bónus.

C

C comme… Il n’y a pas de ‘C’ dans l’alphabet islandais.

Par contre, ils ont des ð, des þ et des æ.

D

D comme… Densité de population. Faible, la densité de population en Islande: 3,2 habitants par kilomètre carré. Par contre, à Reykjavík, elle s’y élève à 446 habitants par kilomètre carré.

E

E comme… Elliðaárdalur. Presqu’aussi difficile à prononcer qu’Eyjafjallajökull, Elliðaárdalur n’est pas une insulte en islandais, mais une vallée. Et elle est où cette vallée? En plein Reykjavík! Elle est traversée par une rivière, l’Elliðaá, et s’écoule du lac Elliðavatn jusqu’à l’océan.

F

F comme… Fumée. Reykjavík signifie littéralement “baie des fumées”.

G

G comme… Gnarr. Jón Gnarr. Ancien maire de Reykjavík (2010-2014) et comédien.

H

H comme… Happísland. Pour tout savoir sur la vie en Islande, n’hésitez pas à lire mon petit ouvrage à ce propos: Happísland! Cf. aussi “Pour en savoir plus” en fin d’article.

I

I comme… Ici, pas de hockey.

En février comme en janvier, la météo change tout le temps. Les jours se font légèrement plus longs. La température reste constamment entre -5° et +5°. Du coup, ça gèle, ça dégèle, ça neige, ça pleut, ça fond, etc. Bref, tout ça explique pourquoi le pays des glaces n’a pas de tradition de hockey sur glace, comme chez nous*, en Russie, au Canada et ailleurs en Scandinavie. L’hiver, rigoureux par ses tempêtes et son humidité, ne laisse pas la glace perdurer.

*: en Suisse

(extrait de Happísland, cf. lettre “H” et “Pour en savoir plus” en fin d’article)

J

J comme… Jólasveinarnir. Ce sont les pères Noël islandais.

Nouvel extrait de Happísland (cf. lettre “H” et “Pour en savoir plus” en fin d’article):

Oui, tu as bien lu, treize pères Noël, pas moins! Ils apparaissent un par jour, les treize jours avant Noël, et apportent un cadeau dans le soulier des enfants sages, une pomme de terre pour les pas sages. Puis ils repartent après Noël, à tour de rôle aussi, jusqu’à la fête des Rois.”

IMG_1103 (800x600)

Sviss Jólasveinn

K

K comme… Krónan. C’est un peu la Coop des Islandais, Krónan.

L

L comme… Le Pourquoi Pas?

Le Pourquoi Pas? IV est un navire qui sombra en Islande en 1936.

C’est désormais le nom d’un journal francophone qui paraît en Islande.

Dans le numéro de 2015 se trouve l’un de mes poèmes.

M

M comme… Minuit. Il n’y a pas de soleil de minuit à Reykjavík, vu qu’elle se situe juste au sud du cercle polaire, comme toute l’Islande, à l’exception de la petite île de Grímsey.

N

N comme… Norðurljós.

Norðurljós se traduit littéralement de l’islandais par “northern light” en anglais, “lumière du nord” en français. Aurore boréale, autrement dit. Pour savoir si les nuits prochaines sont favorables à ce phénomène céleste, suivez ce lien. Cf. aussi lettre “A”. Et zyeutez donc la vidéo ci-dessous, qui représente en quelque sorte mon ‘best-of’ de la saison d’aurores  boréales islandaises 2014-2015.

O

O comme… Oies sauvages. Elles sont nombreuses à se balader dans le ciel de Reykjavík.

P

P comme… Píratar. Le Parti des Pirates a plus de 30% d’intentions de votes, loin devant tous les autres partis. Si les Islandais devaient voter aujourd’hui, le premier ministre serait un pirate! Mais les élections sont encore loin (2017)…

Q

Q comme… Quantité de piscines. 17 piscines thermales rien qu’à Reykjavík. Plus de 120 dans tout le pays. Soit plus d’une pour 3000 habitants.

R

R comme… Rauðavatn. Nom de l’escale numéro 48 de mon recueil de poèmes “Huitante Escales” dont je cite l’annexe y relative: “Rauðavatn: lac Rouge (en islandais), situé à la périphérie de Reykjavík et non loin duquel la plupart des poèmes de ce recueil ont été écrits.”

P1060463 (800x600)

S

S comme… Sviss. Le mot Sviss est surtout visible dans les cafés, puisqu’on l’y sert sous forme de Súper Sviss et/ou de Sviss Mokka. Pour savoir quelle est la différence entre le Súper Sviss et le Sviss Mokka, et leur rapport avec la Suisse, lisez donc Happísland (cf. lettre “H” et “Pour en savoir plus” en fin d’article).

T

T comme… Transports publics.

Je cite à nouveau Happísland (cf. lettre “H” et “Pour en savoir plus” en fin d’article):

“Paradoxe islandais: malgré tout l’espace à disposition, il y a embouteillage tous les jours de semaine, aux heures d’ouverture et de fermeture des bureaux, sur l’axe routier principal de Reykjavík! Il faut dire que les transports publics se limitent à quelques bus, très pratiques certes, mais largement insuffisants, rendant la voiture hélas quasi indispensable. Certes, la ville est trop petite pour un métro. Mais ni train, ni tram, ça vaut un blâme.”

U

U comme… Ur. C’est la terminaison d’un grand nombre de noms masculins au nominatif (= quand le nom est sujet d’une phrase).

Un chien” se dit donc “hundur”. Le radical “hund” + la terminaison -ur du nominatif = hundur.

Le chien” (avec article défini) se dit hundurinn: hund (radical) + -ur (déclinaison nominative) + -inn (article défini masculin) = hundurinn.

V

V comme… Volcans. L’Islande est une terre de volcans, régulièrement actifs, tels l’Eyjafjallajökull en 2010 et plus récemment l’Holuhraun en 2014, que j’ai eu la chance de survoler en pleine éruption (cf. vidéo ci-dessous)…

W

W comme… Wow Air. Une compagnie low cost islandaise qui innove, en cassant les prix des vols transatlantiques.

Exemple: Montréal via Reykjavík depuis Paris dès 154€ (tarif du 11 décembre 2015).

Ils innovent aussi en taxant les bagages en cabine pesant plus de 5kg…

X

X comme… LaXness, Halldór Laxness. Né en 1902 à Reykjavík, Halldór Laxness obtint en 1955 le Prix Nobel de Littérature.

Y

Y comme… Youpi, du mouton!

Ultime extrait de Happísland (cf. lettre “H” et “Pour en savoir plus” en fin d’article):

“Suite à un malheureux pari perdu sur lequel je ne m’étendrai pas, ils m’ont fait faire connaissance avec le ‘svið’, qui n’a rien de suisse. Ils me l’ont fait manger, le svið, à la cuillère. Et qu’est-ce donc que ce svið pas suisse? C’est de la tête de mouton! Servie intégralement sur assiette. Squelette compris. Ils m’ont fait grâce des yeux, que je n’ai pas eu à ingurgiter. Ici, tout est bon dans le mouton! Des pieds à la tête, en passant partout ailleurs!”

Z

Z comme… Zuisme. Le zuisme est une religion d’origine sumérienne qui compte désormais parmi ses fidèles plus de 1% de la population islandaise! Non pas qu’ils croient forcément tous tout soudain à ces anciennes divinités originaires des rives du Tigre et de l’Euphrate, mais pour échapper à un impôt religieux archaïque obligatoire, même pour les gens sans confession, impôt indigne d’une démocratie du XXIème siècle, symbole d’un attachement encore trop fort entre l’église et l’état. La religion zuiste s’autodétruira une fois la constitution islandaise laïcisée…


Pour en savoir plus…

… sur la vie à Reykjavík, vous l’aurez compris, il vous suffit de vous procurer Happísland, pour moins de 5€ (version papier, TVA non incluse) ou moins d’un euro (version eBook):

HAPPISLAND_French (518x800)

Bonne (e-)lecture!

Green Winter in Reykjavík

PHOTOS: © Cédric H. Roserens, 2014-2015

MUSIC: © Margrét Helga Kristjánsdóttir

Áfram ég arka minn veg“, album: “Ljós í Myrkri

Website: www.margrethelga.com