Récits estoniens

Mon aventure estonienne n’a duré que 7 heures. Même si c’est en tout cas trois fois plus que ma brève halte liechtensteinoise, ça reste une visite symbolique. Je suis arrivé d’Helsinki en ferry. La traversée de la Baltique d’Helsinki la Finlandaise à Tallinn l’Estonienne est courte, 150 minutes à peine. Du coup, ça vaut le coup de s’y rendre, ne fut-ce que pour une excursion d’un jour. D’autant plus que l’aller-retour coûte moins de 10 euros! La compagnie de navigation rentabilise en effet largement le trajet grâce aux bars à bord et au magasin duty-free. Tout étant hors-taxe, les Finlandais s’y précipitent et reviennent sur leurs terres avec des caisses pleines de bières et pas forcément sobres!

Vieille ville de Tallinn depuis la colline Toompea

Vu le temps limité à ma disposition, je me suis contenté d’une visite de la vieille ville de Tallinn, qui figure au patrimoine mondial de l’UNESCO, non sans raisons. Tallinn, c’est 400 000 habitants, soit un tiers de la population du pays. Une fine couche de neige était présente en ce jour de février 2016. La température n’était guère supérieure à 0°C. Le caractère médiéval de la vieille ville est remarquable, ce qui donne à la moderne église orthodoxe l’impression de ne pas être à sa place. Difficile de ne pas apprécier la superbe vue depuis le sommet de la colline Toompea. Difficile de résister à un verre de vin chaud local en appréciant la superbe vue depuis le sommet de la colline Toompea. Quoi d’autre? Tallinn est une cité portuaire sur la Baltique, avec toutes les activités commerciales qui en découlent. La monnaie, c’est l’euro. Et l’Estonie est la patrie de naissance de Skype! Les Estoniens parlent estonien, un cousin du finnois, tout aussi facile à maîtriser avec ses 14 cas et ses voyelles spécifiques. Exemple: hauaööõudus, un mot intraduisible qui entremêle joyeusement “tombe”, “horreur” et “nuit”, un mot qui sonne et résonne halloweenien, non? Comme on peut le lire à la sortie d’un musée dont j’ai oublié le nom, l’Estonie fêtera les 500 ans de son indépendance en 2418. A noter enfin que la vodka locale et de nombreuses liqueurs y sont très populaires.

Tallinn (vieille ville)

Comme souvent, cette escale ressemblait fort à une petite et insuffisante introduction au pays, qui demande approfondissement, par exemple via l’exploration de ses deux plus grandes îles: Hiiumaa et Saaremaa.

N’hésitez pas à partager vos souvenirs estoniens sous forme de commentaire…

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s