Récits slovaques

Indépendante depuis 1993 et la division pacifique de la Tchécoslovaquie en deux entités, la Slovaquie est à peu près de la même taille que la Suisse (en superficie) mais avec une population moindre (5 millions).

J’y suis allé à deux reprises et mes deux expériences slovaques se sont limitées à la capitale: Bratislava. C’était en 2010 et en 2013. Je m’y suis rendu à chaque fois depuis Vienne. Vienne n’est en effet qu’à guère plus d’une heure de bus ou de train de Bratislava, et à moins de deux heures de ferry. J’ai opté pour le train en 2010, pour le ferry en 2013.

L’expérience de 2010 fut courte mais intense, en compagnie de deux étudiantes connues à Vienne. La météo peu avenante du mois d’octobre ne nous a pas empêché de visiter un nombre conséquent de musées et d’apprécier le centre-ville, château inclus, et tout ça en juste une journée.

Bratislavský hrad

L’expérience de 2013 fut plus relax. Nous nous y rendîmes en ferry sur le beau Danube pas si bleu que ça, en compagnie de ma future épouse. Pour être conséquent avec le mode de transport Vienne-Bratislava, nous dormîmes sur le Danube à bord d’un bateau-hôtel, non loin du fameux Most Slovenského národného povstania, connu en français comme le Pont du soulèvement national slovaque, et surnommé le pont UFO. Le pont se caractérise par la présence d’un restaurant en son sommet, 84 mètres au-dessus du Danube, restaurant dont la forme évoque celle d’une soucoupe volante, d’où le surnom. Le repas du soir pris dans ledit restaurant fut plus que convaincant, tout comme le vin rouge slovaque qui vint avec. Des feux d’artifice sont venus agrémenter la vue imprenable sur le Danube au moment du dessert. Pour célébrer en grande pompe notre présence dans la ville? Ou pour une autre raison. Qui sait… Après la nuit dans le bateau, nous avons apprécié à sa juste valeur la belle journée de mai ensoleillée et nous nous sommes attelés à une tâche qui s’est avérée impossible, finir le gargantuesque plateau du repas de midi qui nous fut servi. Il a fallu choisir: finir le repas ou finir la bière, nos estomacs ne pouvant pas venir à bout des deux. Une bonne hydratation étant on ne peut plus importante sous l’implacable soleil slovaque de mai, nous optâmes sagement pour la bière.

Most Slovenského národného povstania

N’hésitez pas à partager vos souvenirs slovaques sous forme de commentaire…

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s