Récits chinois

Je n’ai passé que cinq jours en Chine, le pays le plus peuplé de la planète juste devant l’Inde, deux pays qui ne représentent rien de moins qu’un tiers de l’humanité! Oui, cinq jours, c’est-à-dire pas grand-chose si l’on considère aussi que la Chine est le troisième plus grand pays par sa taille. Néanmoins, j’ai optimisé ces cinq jours et visité plein de choses, au point d’en garder de belles images gravées pour longtemps dans ma mémoire.

Le premier de ces cinq jours de visite eut lieu en 2005 lors de mon retour en Europe depuis l’Australie. Une escale de 24 heures à Hong Kong, formellement nommé Région administrative spéciale de Hong Kong de la République populaire de Chine. Un arrêt bref mais intense qui m’a valu d’admirer le plus beau paysage urbain que j’aie vu jusqu’à ce jour: l’île de Hong Kong depuis la péninsule de Kowloon. Impressionnant de jour, impressionnantissime de nuit! Toutes ces lumières colorées sur les gratte-ciels, certaines en mouvement. Quels jeux de lumières, on se croirait dans un film de science-fiction!

Hong Kong depuis Kowloon

Les quatre autres jours de visite eurent lieu en septembre 2008 à Pékin et environs. Pas suffisant pour découvrir en profondeur cette petite bourgade de 20 millions d’habitants. J’ai pourtant trouvé le moyen de fuir la ville et son ciel bleu (les usines étaient en trêve olympique) le temps d’une journée, une journée à explorer la plus grande de toutes les murailles, la Grande Muraille de Chine!

Cette journée de marche sur muraille eut pour cadre Badaling, site facilement atteignable en bus depuis la capitale chinoise. Un trajet qui vaut le déplacement et qui permet d’avoir un petit aperçu de ce serpent géant de pierres qui sillonne la forêt à l’infini. Oui, c’est l’impression que donne la muraille. Comme souvent, quelques minutes de marche suffisent pour s’échapper de la foule de touristes et se retrouver seul sur cette immense construction humaine au milieu de la verdure.

05-CHN-2

La Grande Muraille à Badaling

De retour à Pékin, j’ai fait un petit crochet par le centre olympique, histoire d’y voir le fameux stade. Ce ne fut pas si facile d’y aller, les arrêts de métro n’étant écrits qu’en caractères chinois. Je suis toutefois descendu du métro pas trop loin du stade.

Puis vint le tour de la Cité interdite, accessible via la place Tiananmen, l’une des plus célèbres au monde avec la place Rouge. L’un de ces endroits où les vibrations de l’histoire se ressentent à chaque pas. Fort heureusement, il est permis de visiter la Cité interdite! Ce serait bien dommage si tel n’était pas le cas. Un immense joyau architectural. Il y a de quoi s’y perdre, de quoi y user ses semelles pendant des heures en y admirant les subtiles décorations des toitures et des murs, les dragons flamboyants, etc. Et ceci n’est que l’aspect extérieur. Il y a aussi beaucoup à découvrir et à apprendre dans les salles elles-mêmes. Pas besoin d’entrer dans chacune d’elles, elles sont quasi mille! Une semaine ne suffirait pas à tout voir dans le détail si vous êtes amateur d’histoire de Chine ou charpentier. Un jour m’a suffi. Je n’avais pas tant de jour que ça à disposition de toute façon. Un autre jour fut consacré au non moins fameux Temple du Ciel. La même architecture impressionnante qu’à la Cité interdite et le même nombre de dragons flamboyants. Cependant, les couleurs y diffèrent. Le rouge et le jaune dominent la Cité interdite. Le bleu (pour le paradis) et le vert (de Terre) dominent le Temple du Ciel. Un autre paradis pour amateurs d’architecture, d’histoire et de charpentes.

Dragon (Cité interdite, Pékin)

Dernière expérience que je me dois de mentionner: la dégustation de thés. Au pluriel. J’insiste. Même si le thé n’est pas votre tasse de thé, essayez! Pékin est un endroit parfait pour y trouver un thé à votre goût pour l’heure du goûter, tant les thés y sont nombreux, même en hiver. Ce que vous y découvrirez pour sûr, c’est que boire du thé, ce n’est pas seulement boire du thé. C’est un art. De la température de l’eau à la forme du récipient, rien n’est laissé au hasard. Vous y ressentirez comme moi les siècles d’expérience en la matière.

N’hésitez pas à partager vos souvenirs chinois sous forme de commentaire…

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s