Récits du Royaume du Danemark

Flag_of_Denmark.svg   Flag_of_the_Faroe_Islands.svg   125px-Flag_of_Greenland.svg

Un Royaume, trois nations: le Danemark (Danmark, en danois), le Groenland (Kalaallit Nunaat, en groenlandais) et les Iles Féroé (Føroyar, en féringien). Trois nations ayant chacune sa culture, sa langue et ses paysages. Si l’on tient compte des plus de 2 millions de kilomètres carrés de superficie du Groenland, le Danemark serait le douzième plus grand pays du monde! Sans le Groenland, il pointe au 130ème rang, juste devant la Suisse. Les Iles Féroé sont le petit poucet du royaume avec leurs 1399 kilomètres carrés. Le géant Groenland et les petites Féroé ont toutefois en commun une population d’environ 50’000 habitants, soit 100 fois moins que la nation danoise.

Ma première expérience au Danemark eut lieu aux environs de l’aéroport de Kastrup en 2010 lorsque j’étais en route pour l’Islande. Une expérience courte et pas inoubliable, sous forme d’une nuit d’hôtel offerte par la compagnie d’aviation islandaise suite à un retard du vol. Pas vu grand-chose.

Nyhavn, Copenhague

La deuxième expérience s’est avérée plus prolifique, sur le chemin de retour de l’Islande, une escale de trois jours incluant un match international de football entre… le Danemark et l’Islande! J’ai eu l’opportunité de découvrir le charmant quartier de Nyhavn à Copenhague, mais pas la petite sirène, partie en voyage d’affaires à l’Expo universelle de Shanghai. La ville d’Hillerød, juste au nord de la capitale danoise, était au programme également, avec l’exquis château de Frederiksborg, sis au bord d’un lac exquis lui aussi.

D’autres escales s’en suivirent, toujours lorsque j’étais en route pour l’Islande, ou de retour d’Islande. Récemment, nous avons fait un arrêt plus long, des vraies vacances à la Danoise, dans un petit pays imaginaire enclavé dans le Danemark, Legoland. Même les frites y sont en forme de Lego! Un petit monde en soi, amusant pour petits et grands. Comme nous volions depuis Copenhague, nous en avons profité pour brièvement saluer Hans Christian Andersen au passage, à Odense, sa ville natale sur l’île de Funen. Conseil important: quelle que soit l’île danoise sur laquelle vous vous trouvez, cédez-y à la tentation des pâtisseries! Laissez tomber votre régime et laissez-vous tenter, vous ne le regretterez pas!

Les Iles Féroé, quant à elles, sont devenues une priorité sur ma liste de vœux de voyageur dès que je me suis établi en Islande en été 2013. Elles sont en effet situées à guère plus d’une heure de vol du centre-ville de Reykjavík. Je m’y suis rendu en septembre 2013, juste après le départ des oiseaux migrateurs (ceux qui attirent les touristes) et des touristes, par conséquent. Le temps venteux ne m’a pas empêché de découvrir la plupart des îles de l’archipel via bus ou ferry, même si mon séjour y fut bref.

Klaksvík (Borðoy)

Le premier point fort eut lieu dans le vol aller déjà. Bières féringiennes à gogo et sandwich au saumon frais pêché. Sans aucun doute le meilleur saumon que j’ai eu le plaisir de déguster jusqu’à ce jour, même meilleur que l’islandais, c’est dire! Des arcs-en-ciel, des falaises impressionnantes, des moutons, encore des moutons, toujours des moutons, une soupe de poissons d’un goût à faire aimer le poisson à ceux qui n’aiment pas le poisson, d’autres plats à base de poissons, de vertes collines et quelques statues pour le moins originales, ceci résume ma brève mais intense expérience féringienne en une phrase.

Dernière nation mais pas la moindre, le Groenland. Situé aussi près de Reykjavík que les Iles Féroé, il fut difficile de résister à l’appel de cette gigantesque terre de glaces. J’y suis allé dès l’été 2013, à peine installé en Islande. C’était en juillet. Quatre jours et quatre nuits. Je pourrais dire huit jours car il y faisait jour jour et nuit. Soleil 24 heures sur 24 au-dessus du cercle polaire arctique. Et coups de soleil! Oui, vous avez bien lu, nous avons pris des coups de soleil au Groenland! Le vol depuis l’Islande fut un temps fort, non pas pour cause de bière ou de saumon, mais de par la majesté du paysage qui se dévoilait sous nos yeux (j’y suis allé avec ma future épouse) et l’observation des innombrables icebergs.

Ilulissat

Destination: Ilulissat, côte ouest, la troisième plus grande “ville” du Groenland (5500 habitants). Un lieu magique avec dans ses environs immédiats un fjord glacé classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Un fjord glacé qui me laisse sans voix par sa beauté, un fjord glacé qui me force à me servir du dictionnaire des synonymes pour le décrire tel qu’il le mérite: superbe, splendide, magnifique, grandiose, impressionnant, éblouissant, majestueux, exceptionnel, sublime et somptueux. Une croisière de minuit dans la baie, au milieu des icebergs provenant dudit fjord, s’avère indispensable, une expérience unique que nous avons eu la chance de vivre. On s’y sent petit, au milieu des glaces. Tout comme au pied du glacier Eqi, à quelques heures de bateau au nord d’Ilulissat, un glacier qui avance vers la mer et y déverse de gigantesques glaçons toutes les cinq minutes environ dans un bruyant brouhaha. La gastronomie y est présente aussi, les ours polaires n’ont pas tout mangé. Un buffet groenlandais constitue l’option la plus savoureuse (il n’y a pas beaucoup d’options de toute façon) avec notamment sa soupe de phoque et son ragoût de bœuf musqué.

N’hésitez pas à partager vos souvenirs danois, groenlandais et/ou féringiens sous forme de commentaire…

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s